Diversité des genres: utopie ou réalité?

avril 5, 2014
0 Commentaire

Diversité des genres : utopie ou réalité ?

Diversité des genres : sous ce nom entendu de plus en plus fréquemment se cachent plusieurs compréhensions, voire interprétations. Essayons ici de prendre une direction claire.

Dans un monde essentiellement régi par les hommes (famille, travail…), on peut voir dans ce terme une tentative de démarche féministe au sens le plus péjoratif du terme.

Je préfère l’appeler «égalité des chances entre hommes et femmes», acte au demeurant récemment inscrit dans la Constitution de notre cher Maroc…

Non qu’il faille que des femmes aillent faire des travaux typiquement masculins. En revanche, les entreprises jouent un rôle décisif dans l’économie bien sûr mais dans l’évolution d’un ressenti encore bien présent que les femmes n’ont pas les mêmes chances que les hommes.

En d’autres termes, il s’agit d’inscrire ce courant dans un autre, plus large, consistant à instaurer urgemment la notion de méritocratie dans le monde du travail, démarche en cours dans certaines entreprises certes, malheureusement pas encore suffisamment répandue.

La démarche consistant à savoir de quelles compétences on souhaite s’entourer pour la réussite économique de l’entreprise puis de « cultiver » ces compétences à la manière d’un champ dont on souhaite de belles récoltes est louable mais demande d’y inclure la notion de mérite et de performance. La méritocratie ne s’encombre pas de considérations de genre (femme ou homme) – elle s’attache au mérite c’est-à-dire à la qualité d’un travail donné pour une finalité particulière.

Cet exercice d’instauration du mérite est critique car il permetttra ensuite de mesurer les compétences des collaborateurs à celles voulues pour l’entreprise et à procéder à des évolutions lorsque nécessaire : promotions, mobilité verticale ou même horizontale… Autant d’éléments permettant d’offrir visibilité, reconnaissance et donc motivation et rétention, éléments-clés de la performance individuelle, donc économique. Le tout sans opérer de distinction homme-femme : la diversité des genres est au cœur de cette démarche.

En effet, nous savons tous combien la performance de l’entreprise peut être atteinte lorsque les performances individuelles ne sont pas suffisamment alignées avec celles de l’entreprise et que le prix à payer est celui du renouvellement important et fréquent de sa force vive : les ressources humaines.

Aujourd’hui, la méritocratie et l’égalité professionnelle hommes-femmes vont de paire. Lorsqu’une entreprise veut mesurer les performances de ses collaborateurs, elle devrait idéalement le faire en « aveugle » c’est-à-dire sans connaissance du genre de la personne évaluée. L’exercice étant impossible à réaliser dans la « vraie vie », cela implique un changement profond d’attitude, permettant un regard neutre, orienté uniquement sur la performance liée aux exigences d’un poste ainsi que de l’accomplissement des objectifs qui auront été donnés, alignés avec les objectifs de performance de l’entreprise.

 diversite_0 (2)

 

 

[top]

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *